Le rêve de la framboise

C’est l’été, ça ne vous a pas échappé ! Et l’été, tout comme on a naturellement envie de manger des plats plus légers, chaleur oblige, moi j’ai envie de rédiger des articles de blog plus légers, mais tout aussi gourmands (tiens donc !). Je vous propose donc, à partir d’aujourd’hui et jusqu’en septembre de publier chaque semaine un texte inspiré par un gâteau qui m’a fait rêver, que ce soit sur mon fil d’actu Facebook, quelque part sur le Web ou dans un magazine. À moins qu’il ne s’agisse d’un classique, comme cette première pâtisserie sur laquelle je vais délirer un peu aujourd’hui. Tiens, d’ailleurs, si vous avez envie que je décrive une pâtisserie qui me plaît, envoyez-moi sa photo, on verra si l’inspiration vient ! 😉 Allez, la rédaction gourmande en mode estival, c’est parti !

macaron framboise

(c) Myeongji Shin

macaron ispahan

 

Le macaron, c’est mon péché mignon depuis de nombreuses années maintenant. La framboise, c’est probablement mon fruit préféré. Sa fraîcheur, son goût acidulé, sa saveur liée à l’été… Alors imaginez un peu le bonheur quand je découvre dans une pâtisserie l’exquise alliance des deux : un macaron aux framboises !

J’imagine le croquant de la coque du macaron, puis la douceur du crémeux à la framboise à l’intérieur et la touche fraîche et acidulée des framboises fraîches… Rho la la, rien que d’y penser, je me liquéfie sur place ! Je deviens framboise, je suis framboise !

J’imagine le doux arôme de l’ensemble et l’effet incroyable que cela produit sur mes papilles gustatives…

Comment je dégusterai ce macaron à la framboise… 

Je commencerais par croquer un bout du macaron, avec un petit morceau de framboise peut-être. Et puis je me délecterais du crémeux à la framboise, que j’associerais à une ou deux framboises fraîches. Ce serait la mise en bouche, miam ! Ensuite, pas de quartier, je croquerai tout ensemble, pour avoir toutes les saveurs et toutes les textures en même temps. Une explosion gustative dans la bouche ! Je crois que l’extase serait à portée de palais !

C’est dangereux, un gâteau comme ça ! Si on était raisonnable, on le partagerait avec quelques amis. Mais si on devient complètement fou après la première bouchée et qu’on n’a qu’une seule envie, y goûter encore et encore, notre macaron aura très vite fait de disparaître sans laisser la moindre trace ! À part celle d’un bonheur gustatif total 🙂

Vous voulez un texte aussi alléchant sur votre blog ou sur votre site ? Parlons-en !

 

2 Commentaires

  1. Hahahahaha j’adoooore ! Et je suis impatiente de lire tes autres délires gustatifs !! 😀

    Répondre
    • Merci Delphine ! J’ai ajouté la tarte au citron meringuée, va voir ça 😉

      Répondre

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.