Pourquoi j’ai choisi de devenir rédactrice web

  On continue les confidences, vous voulez bien ?! Je vous ai raconté précédemment pourquoi j’avais créé Efficastyl, ma petite entreprise de rédaction gourmande. Je vais maintenant vous narrer mon cheminement jusqu’à mon métier actuel. En clair : dis, Fafa, pourquoi t’es devenue rédac web ?! J’ai l’impression d’être née avec les mots dans mon berceau C’est vraiment ça ! J’ai toujours été à l’aise à l’écrit, avec le Français, les phrases, les rédactions, les petites histoires à inventer, les poésies… ça venait presque tout seul, aucun effort. Facilité. Alors évidemment, quand est venue l’heure du choix de mon orientation, je n’avais pas de doute : je serai journaliste. Et pourtant, une conseillère d’orientation (de désorientation plutôt !) m’avait bien fait comprendre que ce n’était même pas la peine d’essayer, que je n’y arriverais pas, que c’était bouché. Je ne sais pas pourquoi (enfin si, je sais) mais quand on me dit des trucs comme ça, je n’ai qu’une envie, c’est prouver aux autres qu’ils ont tort et que je vais y arriver. Parce que tout est possible quand on le veut. Bon, évidemment, si je veux me lancer dans le contorsionnisme demain, je me doute bien que ça ne va pas trop le faire. Mais tout est possible dans la mesure de nos capacités (et au-delà même parfois). Le journalisme, c’est ma voie (et merde aux pessimistes !) Nous en étions donc à cette charmante conseillère d’orientation qui avait décrété que le journalisme était une impasse. Eh bien quitte à être au chômage, autant l’être dans une branche qui me plaisait, voilà ce que j’ai pensé ! Après...

Pourquoi j’ai créé Efficastyl (oui, pourquoi, hein ?!)

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de moi, d’Efficastyl, et peut-être de vous, un peu, aussi, par ricochet. Alors j’espère que cet article un peu spécial vous plaira ! N’hésitez pas à me le dire en commentaire 😉 Pourquoi j’ai décidé de devenir entrepreneur ? Comme souvent, c’est une décision que j’ai prise du jour au lendemain. Je suppose que c’était en germination depuis longtemps, mais ça a éclaté au grand jour pendant l’été 2011. Le contexte de l’époque, c’était que mon homme, qui est fonctionnaire, demandait sa mutation pour la province. Je vivais à Paris, ma ville d’amour, depuis déjà quinze ans, mais nous avions un petit garçon de 2 ans à l’époque, et franchement, je n’avais pas du tout envie qu’il grandisse en ville, sans pouvoir courir dans un jardin ou jouer dehors avec les copains comme moi je le faisais quand j’étais gamine. Donc, pour en revenir à cette demande de mutation, je me suis dit que j’avais peu de chance de trouver un job en presse écrite là où nous atterririons (la suite m’a prouvé que non, mais là n’est pas le sujet !). Donc, comme la Fafa n’aime pas subir sa vie, elle a décidé quoi, je vous le donne en mille ? Eh oui, de créer son entreprise ! En plus de cet argument de la mutation, je dois vous avouer que de toute façon, j’ai toujours eu horreur des relations hiérarchiques : ne pas donner d’ordres, ne pas en recevoir, c’est tout ce que je voulais ! Alors mener ma propre barque, c’était la solution idéale. Pourquoi j’ai décidé de créer Efficastyl ? Je sais que certains veulent créer...

Allez, venez, on va faire swinguer les mots !

  Quand j’ai créé Efficastyl, je proposais des prestations de rédaction et de correction pour les particuliers et les entreprises. Et puis, grâce au coaching de Laurence Galambert, je me suis spécialisée dans la rédaction gourmande pour les professionnels du secteur culinaire. Je vous ai déjà raconté cette évolution sur le blog, vous vous en souvenez peut-être… J’avais oublié mon passé… Mais il s’est passé une drôle de chose : j’ai oublié en cours de route mes années d’expérience en matière de correction et de secrétaire de rédaction. Oh, j’en faisais bien un peu, par-ci par-là, mais je ne communiquais pas dessus, et quasiment aucun article de ce blog ne parle de correction, réécriture ou secrétariat de rédaction. Et je vais vous dire, c’est vraiment bizarre, parce que c’est quelque chose que j’adore faire, c’est un vrai plaisir pour moi. Et même, en fait, je n’ai pas l’impression de travailler quand je corrige un texte ou lorsque je fais du secrétariat de rédaction. … mais je l’ai retrouvé Alors je me suis dit en moi-même : « Fafa, c’est quand même ballot, tu adores ça, tu as une expérience de dingue en la matière, tu n’en profites même pas et surtout, tu n’en fais même pas profiter tes clients ! » Bon, en fait, c’est pas moi qui me suis dit ça, c’est mon ange gardien qui m’a remonté les bretelles, parce qu’il trouvait que j’abusais. C’était pas faux, remarque. Pourquoi j’ai laissé de côté tout ce pan de mon expertise, je ne sais pas. Mais ce que je sais, c’est que c’est fini maintenant, et que je vais vraiment mettre l’accent sur...

La rédactrice gourmande qui n’avait pas de blog gourmand… (oups !)

Le blog Efficastyl est mort, vive le blog Efficastyl nouveau ! C’est l’histoire d’une rédactrice qui avait oublié sa gourmandise Non non, je n’enterre pas ce blog, rassurez-vous, je n’en ai pas du tout envie. Mais j’ai décidé de lui donner une nouvelle tournure. Parce que j’en ai un peu marre de publier des listes de conseils à suivre pour améliorer son contenu web. Ces conseils-là, vous les lirez un peu partout sur le Net. Je me suis un peu perdue dans les méandres du content marketing en fait. J’avais oublié que mon métier, ce n’est pas ça. Non, je ne suis pas une experte du marketing de contenu (même si je touche ma bille), je suis une rédactrice gourmande. Et dans rédactrice gourmande, il y a rédactrice – bon, ok, d’accord, on a compris -, mais il y a aussi gourmande ! Et ça, je l’avais un peu beaucoup laissé de côté, alors que c’est une part plus qu’importante de ma personnalité ! Inspiration, tu es ici chez toi ! En fait, dans ce blog, j’ai vraiment envie de laisser s’exprimer pleinement mon inspiration, qu’il s’agisse de gourmandise ou d’autre chose d’ailleurs. Cela pourra concerner mes préoccupations du moment, mes activités au sein d’Efficastyl, mes envies, mais aussi mes coups de cœur en matière de communication par exemple. Tiens, tout à l’heure, en allant faire les courses, j’ai vu un sachet de gâteaux au packaging vraiment sympa et drôle, et je me suis dit que ça pourrait faire un très bon article pour ce blog : le marketing gourmand comme je l’aime 😉 [À suivre, donc ! 😉 ] Évidemment,...

Le salon Sugar, paradis de la rédactrice gourmande !

  Vendredi 11 mars fut une journée toute émoustillante pour la gourmande rédactrice que je suis ! Imaginez ce que pourrait être le paradis pour un gourmand : des gâteaux partout, des pâtisseries, des odeurs délicieuses, des confiseries exquises… Voilà, c’est comme ça que serait le paradis si je devais l’imaginer. Comme je n’ai pas trop envie d’y goûter maintenant, parce que j’aime bien ma vie et que je compte en jouir le plus longtemps possible, j’ai découvert une déclinaison de ce paradis sur terre : ça s’appelle le salon Sugar. Le salon Sugar, c’est quoi ? C’était la troisième édition de ce salon consacré à la pâtisserie traditionnelle et créative. Pauvre de moi, j’ai raté les deux premières because j’étais enceinte, puis maman d’un tout petit bébé. Mais cette année, RIEN, non rien, n’aurait pu m’empêcher d’y mettre les pieds (et la bouche, et la langue, et le palais, et l’estomac. Enfin, vous voyez, quoi !). Partant de ma province d’adoption, je suis arrivée à Paris peu avant 10 heures. Le paradis se mérite, car il m’a fallu près de 40 minutes de transport pour rejoindre le Parc des Expositions, Porte de Versailles. Une fois sur place, mazette ! Je ne savais plus où donner de la tête ! Il y avait en tout 85 exposants : chocolatiers, fabricants de gâteaux, confiseurs, créateurs de Sweet Tables, pâtissiers, épiceries fines, vendeurs d’ustensiles de pâtisserie… J’ai même aperçu quelques candidats du Meilleur Pâtissier, j’étais contente comme une gamine de 10 ans ! J’ai également admiré les créations des reines (désolé, messieurs, il n’y avait aucun représentant de la gent masculine...

Efficastyl fête ses 4 ans !

1er septembre 2011 – 1er septembre 2015 : déjà quatre ans depuis la création d’Efficastyl ! Quatre ans ! J’ai du mal à y croire en l’écrivant, tant ces années sont passées à la vitesse de l’éclair !   2011 : Efficastyl est écrivain public En quatre ans, il s’en est passé des choses. J’ai vu défiler des clients de tous genres, des particuliers comme des professionnels au début, puisque j’ai d’abord commencé comme écrivain public si vous vous souvenez bien. Je travaillais donc à la fois pour les étudiants qui voulaient faire corriger leur thèse, les administrés en panne d’inspiration pour un courrier, les amoureux qui allaient se marier, les auteurs… mais aussi pour les entreprises qui voulaient un communiqué de presse, des retranscriptions, de la rédaction web… J’ai de fait côtoyé de nombreux univers pendant ces trois premières années d’exercice. C’était très enrichissant humainement. 2014 : Efficastyl se consacre à la rédaction gourmande Et puis en 2014, j’ai travaillé avec l’incroyable Laurence Galambert, coach en webmarketing, et Efficastyl a été balayé par un grand vent de renouveau ! Laurence (que je remercie encore !) m’a aidée à déceler et à mettre en avant dans mon activité de rédactrice qui j’étais vraiment. Et qui suis-je, hein ? Vous vous le demandez ? Eh bien je suis une incorrigible gourmande qui écrit ! Voilà, mon « pitch elevator » tient en ces cinq mots ! On ne peut pas faire plus concis, n’est-ce pas ?! Comme je vous le racontais il y a un an, mon activité de rédaction cible désormais les entreprises du monde culinaire, gourmand, gastronome, bref, tout ce qui...