Et si vous recycliez vos articles de blog ?!

Début janvier, c’est l’époque où on recycle les cadeaux qu’on a reçus à Noël parce qu’ils ne nous ont pas trop plu ou parce qu’on les a déjà en double. Ne me dîtes pas que ça ne vous est jamais arrivé, je ne vous croirai pas ! En parlant de recyclage, venons-en au sujet du jour (et vous allez voir que j’ai encore super bien bossé ma transition) et lançons-nous gaiement dans le recyclage de nos articles de blog ! Pourquoi recycler vos articles de blog ? Il peut y avoir différentes raisons de réutiliser des contenus éditoriaux existants. Ils peuvent par exemple être devenus obsolètes, avec des informations qui nécessitent d’être remises à jour. Ou bien ils pourraient intéresser de nouveaux lecteurs si vous les présentez sous un nouvel angle. Vous pouvez même adopter un nouveau format, comme la vidéo, pour leur donner une deuxième vie. Et puis si l’on s’intéresse à l’aspect référencement, recycler vos anciens articles permet d’utiliser des mots clés stratégiques qui ne figuraient peut-être pas dans les articles d’origine. En recyclant vos anciens articles de blog, vous allez non seulement allonger leur durée de vie, mais aussi vous faciliter la vie : pas besoin de vous creuser les méninges pendant des jours pour trouver les sujets qui vont faire tilt, vous les avez déjà sous le coude ! C’est pratique, n’est-ce pas ?! Comment recycler vos articles de blog ? Vous allez donc donner une deuxième jeunesse à des articles de blog enfouis au fin fond de vos archives. Bien. Mais attention, il ne faut pas le faire n’importe comment. 1. Prolonger vos anciens articles Un des...

Non au clic à tout prix ! Les pièges des titres racoleurs…

  Écrire des titres percutants, c’est bien, mais rédiger des titres racoleurs, non ! Vous avez sans doute lu, un peu partout sur le Net, à quel point il était important de bien choisir les titres de vos articles, afin de donner envie aux internautes de prolonger la lecture de votre texte. Alors oui, je suis d’accord, il faut les peaufiner, c’est une évidence, mais attention à ne pas tomber dans le piège du titre qui survend un contenu qui n’existe pas, ou du moins pas comme le lecteur s’y attendait. Un titre réussi, c’est quoi ? Le plus souvent, j’écris le titre une fois que j’ai terminé de rédiger l’article. Parce que c’est beaucoup plus facile de trouver l’inspiration à ce moment-là. Il existe d’autres cas, plus rares, où j’ai le titre en tête et où le texte se déroule presque tout seul à sa suite. Mais ce n’est vraiment pas la situation la plus fréquente. Partons donc du principe que vous avez fini votre texte et que vous réfléchissez maintenant à son titre. La meilleure solution pour trouver le titre qui va faire tilt, c’est de vous mettre à la place de vos lecteurs, de penser à vos réactions à vous, quand vous décidez ou non de lire un article. Qu’est-ce qui vous a donné envie de lire cet article ? Pourquoi avez-vous aimé le titre de celui-ci, alors que celui-là ne vous a pas donné envie d’en savoir plus ? Servez-vous de vos réactions, analysez-les et vous aurez à votre disposition une grille de fonctionnement pour vos titres ! Si je parle de mon cas personnel, j’aime les titres...

Vos contenus sont fades ? Mes ingrédients pour les pimenter !

  Vos fiches produits, le contenu de votre site Internet ou vos articles de blog vous semblent désespérément plats ? Hélas, à qualité de produits ou de services égale, vous savez que les internautes iront chez votre principal concurrent si ses textes sont plus alléchants… Heureusement, il n’y a pas de fatalité : vous pouvez transformer vos contenus éditoriaux en utilisant quelques ingrédients très efficaces. Identifiez vos lecteurs/visiteurs Je vous l’ai déjà dit sur ce blog, il est indispensable de savoir à qui vous vous adressez avant d’écrire la moindre ligne. Avant même de créer votre entreprise d’ailleurs ! Quand vous savez à qui vous parlez, quand vous avez travaillé sur votre ligne éditoriale et que vous connaissez le ton qu’il vous faut employer, tout devient déjà beaucoup plus facile. Vous pouvez même interpeller vos lecteurs pour les faire réagir : voilà un exemple de contenu web percutant ! Ça me fait d’ailleurs penser que vous accrocherez bien mieux l’attention des visiteurs de votre blog/site si vous leur parlez directement : vous, tu, tout dépend de votre ligne éditoriale, mais adressez-vous à eux, ne parlez pas dans le vide. Rédigez comme si vous vouliez vous convaincre vous-même Une autre bonne technique pour intéresser vos lecteurs, c’est de vous mettre à leur place. Essayez de penser comme eux, d’imaginer leurs réactions. Comment pourriez-vous les convaincre ? Quelles questions se posent-ils et comment pouvez-vous y répondre ? Si vous étiez l’un des visiteurs de votre site ou de votre blog, qu’est-ce qui vous donnerait envie de rester  ? Quels arguments retiendraient votre attention ? Toutes ces questions, vous devez vous les poser....

Optimiser votre contenu éditorial ? C’est facile !

  Le contenu éditorial, je vous en parle à longueur d’articles de blog, et partout sur mon site de rédaction gourmande. Normal, c’est mon métier 😉 D’ailleurs, je vous concocte pour les prochaines semaines de tout nouveaux menus, encore plus adaptés à vos besoins éditoriaux. Alors restez branchés pour en savoir plus ! Dans cet article, je vais vous donner quelques clés pour optimiser votre contenu éditorial. Vous allez voir, il suffit parfois de pas grand-chose pour transformer un texte et le rendre percutant. Allez, c’est parti ! L’optimisation éditoriale, c’est quoi ? D’abord, je dois mettre les choses au point : ici, je vais vous parler d’optimisation éditoriale, pas d’optimisation web à propos de vos balises, titres h1, h2 et compagnie… C’est un sujet tout aussi intéressant, mais ce n’est pas mon domaine d’expertise. Vous trouverez pléthore d’articles sur le sujet sur Internet si cela vous intéresse. Ici, donc, nous parlons de la meilleure façon d’améliorer vos productions écrites. Pour mettre en ligne un texte percutant, plusieurs éléments sont à prendre en compte, en plus de l’angle de l’article : la structure, le vocabulaire, le style… Par quoi dois-je commencer pour optimiser mon texte ? Tout dépend de la situation : avez-vous déjà écrit votre texte ou êtes-vous devant un écran blanc ? Si votre texte est déjà écrit, examinez sa structure. Est-elle logique ? Les informations les plus importantes se trouvent-elles au début, dans les premières lignes ? Comprend-on dès les premières lignes où vous voulez en venir et de quoi vous allez parler ? Si ce n’est pas le cas ou si vous n’avez pas encore commencé...

Contenu éditorial : la stratégie de l’humain…

Coucou, c’est moi ! Oui, moi, votre rédactrice gourmande préférée ! Je sais, je sais… Je n’ai pas été très bavarde ces dernières semaines… La faute à un emploi du temps plus que chargé. Et à un manque d’organisation en amont de ma part ! Eh oui, vous le savez, les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés : eh bien moi qui prêche à longueur de billets de blog pour une organisation au carré de votre stratégie de contenu, je n’ai plus de calendrier éditorial à jour. Ouh, pas bien ! Il va donc falloir que je m’y colle dans les prochains jours pour vous proposer de nouveaux articles alléchants jusqu’à l’été 2016. La stratégie de l’humain, c’est quoi ? En attendant,  j’ai pensé que ce serait une bonne idée, pour redémarrer en douceur, de vous exposer ce en quoi je crois profondément en matière de production éditoriale : la stratégie de l’humain. En fait, ces deux termes accolés forment une expression paradoxale je trouve. Parce que si on veut mettre en avant le côté humain du monde professionnel, alors on laisse parler son cœur et on ne crée pas une stratégie, des techniques, un fil conducteur à suivre pour parvenir à ses fins… En fait, quand j’emploie cette expression de « stratégie de l’humain » , je veux dire que c’est une direction à prendre, et même la seule direction qui vaille si vous voulez mon avis. Parce que sur le Net, vous trouverez des millions et des millions de conseils vous promettant tous la lune si vous les suivez à la lettre. Paraît-il que pour se faire connaître, pour...

Comment réussir une page d’accueil alléchante (miam !)

  Vous avez un beau site Internet, avec de jolies photos, des produits et/ou des services séduisants, mais le trafic vers votre boutique en ligne reste désespérément bas. Ou bien vous avez un taux de rebond très fort, qui signifie que les internautes repartent de votre site aussitôt arrivés. Pourquoi ? Et si c’était la page d’accueil de votre site qui posait problème ? Quels sont les ingrédients d’une page d’accueil réussie ? Mettez vous à la place des visiteurs de votre site. Ils arrivent sur cette page, ils veulent comprendre tout de suite qui vous êtes et ce que vous proposez. Leur donnez-vous les clés pour comprendre ? Vous l’avez compris, votre page d’accueil doit être explicite, elle doit aller à l’essentiel. Voici donc les éléments qui devraient vraiment figurer sur votre page d’accueil : les produits ou services que vous proposez ; les clients à qui vous vous adressez ; le(s) bénéfice(s) qu’ils vont retirer de vos prestations ; vos mots-clés stratégiques (mais pas trop !). Prévoyez également un court texte (deux lignes, pas plus) pour vous présenter de manière percutante. Un peu comme le fameux « pitch elevator » : c’est le « pitch web » on va dire ! 😉 L’idéal est de faire court et efficace. Pas de blabla, surtout ! Vous savez ce que c’est, à notre époque du « tout, tout de suite » : on ne comprend pas du premier coup d’œil ce que vous proposez ? On zappe ! C’est dur, c’est cruel, mais c’est la réalité. Il va donc vous falloir être précis et soigner aux petits oignons cette page d’accueil. Il faudra également veiller à indiquer visiblement les rubriques...