Comment supprimer facilement 80% de vos fautes d’orthographe

Vous avez terminé la rédaction de votre article de blog ou de vos fiches produits. Vous en êtes maintenant à l’indispensable stade de la relecture ; en oui, souvenez-vous : vous ne devez JAMAIS publier un texte ou le faire imprimer sans l’avoir révisé au moins une fois ! Malheureusement, l’orthographe, ce n’est pas vraiment votre fort… Ne vous inquiétez pas, tout n’est pas perdu ! En utilisant les outils que je vous conseille ci-dessous, vous allez vous simplifier la vie. Les correcteurs orthographiques intégrés Commençons par le plus simple (eh oui, pourquoi faire compliqué ?!) : que vous rédigiez sur Word ou un autre outil de traitement de texte tel qu’OpenOffice, vous avez à votre disposition un correcteur orthographique intégré. Pour traquer les vilaines fautes , vous pouvez donc rédiger vos textes directement dans le logiciel ou bien faire un copier/coller pour vérifier ensuite que tout est impeccable, ou du moins pour écrémer la majeure partie des erreurs. Vos navigateurs Internet (du moins Firefox et Chrome) sont également dotés de correcteurs orthographiques. Comme pour votre logiciel de traitement de texte, votre navigateur souligne les fautes d’orthographe les plus courantes. En revanche, il ne faut pas compter sur lui pour repérer et évincer les fautes d’accord par exemple. Donc, là aussi, prudence : les robots ne feront pas tout à votre place ! Corriger vos textes grâce aux outils en ligne Les correcteurs orthographiques en ligne se multiplient. Attention, ils ne sont pas tous de qualité égale, alors choisissez-les avec précaution, après les avoir soigneusement testés. Parmi les plus connus en version gratuite, citons Reverso, Bonpatron, Scribens… Du côté des payants, Cordial annonce un taux correction...

Trouver de l’inspiration pour son blog, suite (et fin ?!…)

Vous le savez si vous consultez régulièrement mon blog, je vous ai déjà proposé des articles pour vous aider à trouver l’inspiration pour rédiger vos articles de blog ; vous pouvez les lire ou les relire ici et là. Voici donc un troisième volet dans cette passionnante saga de l’inspiration 😉 Découvrez ci-dessous 5 nouvelles astuces malines pour ne plus sécher devant votre écran.   1.Rédigez des billets de blog plus personnels Pour changer des listes et des conseils, pourquoi ne vous inspireriez-vous pas de l’actualité ou de votre vécu personnel pour rédiger vos prochains articles de blog ? Réfléchissez par exemple à des épisodes de votre vie privée qui pourraient donner lieu à des sujets intéressants si vous les transposiez à votre univers professionnel. Ou bien rebondissez sur le buzz du moment, au sujet d’une star de la chanson ou d’une série US qui cartonne par exemple. 2. Intégrez des groupes LinkedIn  Si vous ne l’avez pas encore fait, inscrivez-vous sur les groupes LinkedIn propres à votre secteur d’expertise. Non seulement cela vous permettra de rejoindre une communauté inspirante, mais cela vous fournira une foule d’idées de contenus pour votre blog. Un vivier inépuisable ou presque, si tant est que les groupes que vous avez choisis soient régulièrement alimentés par des conversations. Le bénéfice de ces groupes ne s’arrête pas là, puisqu’en commentant vos articles, les membres vous donneront probablement d’autres idées de publication. Abonnez-vous aux mises à jour et vous serez régulièrement informé des nouveautés. C’est simple, non ?! 3. Lisez régulièrement des ouvrages spécialisés Sortez de la bulle Internet et intéressez-vous aux livres publiés sur les sujets...

Le top 5 des mots et expressions à éviter dans vos écrits

Votre site web est très joli, on vous félicite d’ailleurs à son sujet. Vos articles de blog sont pertinents. Vos communiqués de presse sont rédigés selon une structure qui fait mouche. Pourtant, vos écrits ne sont pas aussi percutants que vous le voudriez, et vous ne comprenez pas pourquoi ? Et si vous faisiez le point sur le vocabulaire employé ?! Vous n’y avez peut-être jamais prêté vraiment attention, mais je vous assure que certains mots ou expressions horripilent tellement vos lecteurs qu’ils les font fuir loin de vous dès qu’ils les aperçoivent ! Vous pensez que j’exagère ? Et si, au contraire, j’avais raison ?… Prenez en compte ce qui suit et vous constaterez que vos textes seront plus fluides… donc peut-être plus lus ?!… Voici le top 5 des mots et expressions agaçants que l’on croise partout sur la Toile (et ailleurs hélas) et que je vais vous aider à éviter désormais. 1. Au jour d’aujourd’hui Cette expression-là, bannissez-la définitivement de tous vos textes, et même de toutes vos conversations ! Vraiment ! Je crois que c’est la faute de Français que je supporte le moins, et je ne suis pas la seule dans ce cas, croyez-moi… Sachant que « hui », en vieux français, veut déjà dire « aujourd’hui », nous voici face à un triple pléonasme. C’est plus que ce que mon pauvre petit cœur peut supporter ! 😉  2. Absolument, tout à fait, effectivement… (j’en passe, et des pires !) Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Hein, je vous le demande ?! Il existe pourtant un mot très simple, très court, et qui veut dire exactement...

Les 5 ingrédients indispensables pour un contenu web réussi

Sur le Net, l’heure est souvent au contenu éditorial standardisé, pas forcément (voire rarement !) intéressant à lire, mais remplissant tous les critères d’optimisation SEO pour plaire à Google. Ce qui conduit à une aberration : des textes assommants, interminables, dont l’intérêt est sacrifié sur l’autel du dieu référencement… On oublie l’humain pour satisfaire le robot, absurde, non ?! Sans compter qu’avec cette méthode douteuse, tous les contenus web finissent par se ressembler… Quel ennui ! Pour vous démarquer de la masse et fédérer autour de votre entreprise et de votre marque une communauté fidèle, il est de fait beaucoup plus simple de parler avec votre cœur. Si vous voulez marquer les esprits par vos écrits sur le Net, suivez donc les cinq conseils suivants ; vous verrez, il ne s’agit en fait que de bon sens…   1. Choisissez un sujet et un angle pour votre article, n’écrivez pas dans le vide ! Le plus grand danger, quand vous commencez à rédiger votre article, c’est de partir à l’aveuglette. Pour ne pas faire fausse route, il vous faut absolument avoir bien réfléchi au sujet que vous voulez aborder, mais aussi à l’angle sous lequel vous allez le traiter. C’est ce qui va vous permettre de structurer votre texte et d’organiser les idées selon un ordre logique. Déterminez également quel ton vous allez adopter et le champ lexical qui y sera par conséquent associé. 2. Google ne doit pas vous dicter votre conduite ! La toute-puissance de Google aveugle certains sites et référenceurs au point de leur faire rédiger des contenus… indigestes. L’optimisation SEO, c’est important, certes, mais cela ne doit...