Les montagnes russes de l’entrepreneuriat

La vie d’un entrepreneur est faite de hauts et de bas, de fortes poussées d’adrénaline et de grands coups de mou. L’ascenseur émotionnel, c’est ainsi que certains appellent ce phénomène. D’autres parlent de montagnes russes. C’est un terme beaucoup plus proche de la réalité ! Doutes, remise en question… Avec mon activité d’écrivain public et de rédaction web, je n’échappe pas à ce tour de manège infernal. Après l’excitation des débuts, les premiers clients, les idées pour développer mon entreprise, j’ai traversé une période de doute et de remise en question. De fatigue aussi. Eh oui, quand on se donne à fond pour son business, il y a toujours un moment où on finit par le payer. Le corps dit STOP ! Des moments en fait salutaires Ensuite… eh bien ça repart plus ou moins haut, plus ou moins intensément… Certaines périodes sont surchargées de travaux en tous genres, alors que d’autres sont désespérément calmes. Et dans ces moments-là… on tourne en rond. Y-a-t-il quelque chose qui ne va pas dans mon référencement ? Suis-je suffisamment visible sur le Net ET dans la vraie vie ? Comment réenclencher la machine dans le bon sens ? Ces moments, même s’ils sont assez pénibles à vivre, se révèlent en fait salutaires. Ils obligent à une réflexion et un recul que l’on ne prend pas forcément (et même pas du tout !) quand on est dans le feu de l’action. Et puis tout repart ! J’ai traversé récemment une de ces périodes de grand calme. Sur le moment, je n’ai pas aimé ! Mais je dois reconnaître qu’elle a été bienfaisante. Et...

Un écrivain public n’est pas un écrivain !

Si j’en juge les mails que je reçois parfois ou les discussions entendues autour des écrivains publics, force est de constater que peu de gens savent vraiment ce qu’est vraiment un écrivain public (j’en avais d’ailleurs déjà parlé sur ce blog). Pour beaucoup, un écrivain public, c’est un écrivain. Point. De l’écriture, oui, mais un but différent Il est vrai que cette dénomination peut porter à confusion. Dans « écrivain public », il y a « écrivain », non ? Et notre métier consiste indéniablement à rédiger, aucun doute sur le sujet. Mais là où l’écrivain ira puiser au fond de lui-même l’inspiration qui lui sera nécessaire pour faire progresser son histoire, un écrivain public s’inscrira dans le quotidien des gens : rédaction d’une lettre de motivation ou de contestation, correction d’une thèse, relecture d’un manuscrit… Des prestations variées qui tournent toutes autour de ce noyau commun qu’est l’écriture. De soi vers le monde… Un écrivain fait partager à ses lecteurs son monde intérieur, ses idées, sa conception de la vie et des autres ; il met un peu (beaucoup, passionnément…) de lui dans ses histoires. Il crée son propre univers, dans lequel on pénètre. Pour l’écrivain public, la démarche est similaire, mais le but diffère : nous devenons le porte-parole de nos clients, nous nous imprégnons de leurs mots, de leur façon de penser, et nous reproduisons le plus fidèlement possible sur papier ce qu’ils sont dans la vie. Mais contrairement à l’écrivain, nous ne créons pas un univers à partir de notre moi propre, nous sommes un relais. Et parfois, les deux se rejoignent ! Mais comme rien n’est simple dans...

Charte éditoriale : la base de la rédaction web !

En tant que rédactrice web, une des prestations que je propose à mes clients est la mise au point d’une charte éditoriale pour leur blog ou leur site. Eh oui, la rédaction web ne s’improvise pas, il ne faut pas foncer tête baisser sur la Toile, mais définir en détails de quelle manière on voudra communiquer, et avec qui ! Que vous gériez seul votre petite entreprise ou que vous soyez à la tête d’une équipe, découvrez mes conseils pour construire une ligne éditoriale en béton ! Définir la trame de la charte éditoriale Pour bâtir la charte éditoriale de votre blog, il vous faut d’abord réfléchir minutieusement à plusieurs points qui en incarneront la trame : l’objectif de votre site (que souhaitez-vous exactement : vendre ? fidéliser ? attirer de nouveaux prospects ? développer votre notoriété ?…), son positionnement par rapport à ses concurrents (voulez-vous proposer un blog dans la même lignée ou vous démarquer ?), le public visé, la manière dont vous souhaitez communiquer (pédagogique, humoristique, neutre ?). Armé de ces lignes conductrices, vous allez pouvoir vous consacrer au noeud du projet : le volet rédactionnel. Le contenu web : des règles précises à respecter A présent, il va vous falloir définir le format de chacun des textes qui seront mis en ligne. Combien de signes devront-ils compter ? Quelle police utiliseront-ils ? Y-aura-t-il des exergues ? Si oui, combiern de signes devront-elles comporter au maximum ? Il vous appartiendra également de prendre en compte le référencement dans votre stratégie éditoriale car il en est la pierre angulaire ! Quels mots-clés doivent figurer dans les textes et dans...

Efficastyl fête ses deux ans !

Je n’arrive pas à croire que deux années se sont déjà écoulées depuis la création d’Efficastyl. C’est incroyable à quel point le temps peut passer vite, ça ne cessera jamais de me fasciner ! [L’année dernière, je faisais déjà le point sur une première année très riche…] Ecrivain public, un métier ? Non, des métiers ! Au cours de ces 24 derniers mois, Efficastyl est donc né, a grandi, s’est développé… J’ai travaillé dans des univers très variés, de la correction de thèse à la rédaction web, en passant par la biographie, la transcription audio, les communiqués de presse, les billets de blog… (Cette liste n’est pas exhaustive !) O joie, ô plaisir, ô allégresse des mots ! A chaque nouveau projet, cette même excitation qui me gagne, ce même plaisir de travailler les mots, de jouer avec eux, de les triturer jusqu’à ce qu’ils forment le texte parfait (à mes yeux !). Et cette joie de découvrir un nouveau domaine de travail ! Parce que c’est ça qui est formidable dans le métier d’écrivain public : chaque nouveau job permet d’entrer dans un monde différent, pas de routine, pas de tâches répétitives… Et puis franchement, être payée pour écrire, c’est vraiment le rêve quand on manie les mots depuis toujours 🙂 Alors, que souhaiter pour cette troisième année ? Après ces deux années de lancement, Efficastyl entre dans la phase cruciale, celle où je n’ai pas le droit de me tromper ! Je vais donc continuer à mettre à profit les informations apprises grâce à la CCI et à ma formation sur le référencement. Je songe sérieusement à...