Vacances j’oublie TOUT ! (plus rien à faire du tout ?…)

Le temps des vacances, c’est un peu le temps de la vie au ralenti. Enfin en ce qui me concerne en tout cas. Je m’acquitte des prestations commandées bien sûr, mais j’ai l’impression de mettre deux fois plus de temps, de tout faire traîner en longueur… La faute à cette chaleur et cette moiteur, évidemment. Mais aussi à toute la fatigue accumulée depuis des semaines, des mois… Tout le temps, tout le temps ! Eh oui, être entrepreneur, c’est vraiment différent du salariat ! Avant, dans mon autre vie, quand je rentrais chez moi le soir, je ne pensais plus du tout au boulot, sauf dans les périodes chargées et stressantes. Maintenant, du matin au soir, du soir au matin, la nuit, le jour, tout le temps je pense à Efficastyl ! Je pense prospection, devis, factures, idées d’articles pour le blog, partenariats à envisager, candidatures à proposer… Je bouquine sur les réseaux, les médias sociaux, le personal branding… Je lis des articles sur un blog pro ou un autre… Je réfléchis à des pistes d’évolution… Bref, c’est une invasion permanente de mon cerveau ! Se poser pour mieux rebondir Alors là, fin juillet, avec la semaine de congé qui se profile, je vous avoue que j’ai un peu de mal à trouver l’inspiration pour le blog. Et pourtant, j’ai une liste de 30 sujets sous le coude ! Oui mais là, pas le courage… Un séjour au bord de la mer pour recharger les accus, et tout repartira sur les chapeaux de roue en septembre. D’ailleurs, le 1er septembre, je fêterai les deux ans d’Efficastyl. DEUX ANS !! C’est...

Souvenirs, souvenirs…

L’été… Les grandes vacances… ça me rappelle tellement de souvenirs ! A vous aussi sans doute ?! Le départ… Les vacances à Bramans, le lever à pas d’heure et le départ aux aurores pour une journée entière de voiture, la quiche lorraine et la tarte à la rhubarbe, le coeur qui s’accélère quand on aperçoit les premières montagnes, la joie qui nous envahit au panneau Modane, l’allégresse quand on arrive au Verney… Deux semaines de rêve, avec des paysages magnifiques, des nourritures délicieuses, des gens adorables… Vous croyez que j’enjolive mes souvenirs ? Si peu, si peu, je vous assure ! Des parfums en mémoire Il y a des odeurs qui me restent en mémoire aussi. Celle des vieux livres dans la petite pièce bibliothèque de la Maison familiale. Celle des fleurs et de l’herbe autour du lac d’Aussois… Les odeurs d’étable (?) dans les rues étroites de Bramans… Et puis l’odeur de la pluie après l’orage. Ces orages qui pouvaient être terribles ! Je me souviens d’une fois où j’avais senti distinctement le sol trembler autour de moi, la foudre n’avait pas dû tomber très loin… Des paysages inoubliables La Dent Parachée, l’Observatoire, la Croix du Jeu, la Bramanette… Le mont Thabor, le Râteau… Le lac d’Aussois, le Plan du Lac, le lac du Mont-Cenis… Et Lanslebourg, Aussois, Termignon, Bonneval… L’Arc, tumultueuse, et les ponts en bois qui la surmontaient… Les sentiers aussi : le chemin du Petit-Bonheur, et le petit ruisseau où on construisait des barrages ! Des images en vrac Et toutes ces images qui me reviennent au fur et à mesure que j’écris : les monos,...

Les déboires d’une écrivain public en détresse

Cette semaine, j’ai vécu ce que redoute toute personne qui travaille de chez elle avec son ordinateur (et tous les drogués d’Internet aussi !) : le crash de mon disque dur. Sur un portable qui date de moins d’un an hein… Scène 1 : je suis malade et fatiguée Ce lundi-là, déjà, tout allait mal : je souffrais d’un rhume carabiné qui me rendait complètement amorphe. Oui oui, par 30°, j’étais enrhumée comme en plein hiver. N’importe quoi. Donc crève + chaleur étouffante = une Fabienne toute raplapla. Ajoutez à tout cela que je devais rendre un dossier de sponsoring avant la fin de la journée ou le lendemain matin au plus tard, et vous comprendrez que la journée promettait d’être longue, très longue… Scène 2 : mon ordinateur montre des signes de faiblesse Le matin, tout se passait plutôt bien : j’avais réussi à rédiger mes articles hebdomadaires pour le journal local, je les avais envoyés, tout était ok. Mais quelques minutes plus tard, l’écran se fige subitement. Que pasa ? What is the problem ? Paf, je décide d’éteindre la machine, puis de la rallumer. Souvent, cette simple manoeuvre suffit à tout remettre en ordre. Sauf que là, non. Je décide de laisser passer la pause déjeuner pour voir si le problème se résout de lui-même. Eh bien non. Scène 3 : un réparateur informatique à la rescousse Là, si vous me connaissez, vous savez que je commence à bouillir intérieurement. J’ai furieusement envie d’insulter mon ordinateur de tous les noms, et aussi de le lancer par la fenêtre. Ce qui ne résoudrait pas mon problème, certes,...

Rédaction d’un dossier de sponsoring : ne vous trompez pas !

Ce qui est formidable quand on est écrivain public et rédactrice pour les entreprises, c’est que les prestations sont vraiment très variées. Ainsi, récemment, je me suis lancée dans la rédaction d’un dossier de sponsoring. Pour tout vous dire, je ne savais même pas que ça existait avant qu’on me demande d’en rédiger un ! Si vous devez à votre tour vous lancer dans l’élaboration d’un document de ce type, sachez qu’il faut respecter une structure bien définie, dont la logique est imparable. Que doit comporter un dossier de sponsoring ? Destiné, comme son nom l’indique, à convaincre des entreprises de soutenir financièrement un projet, ce document compte en général une dizaine de pages. Il se divise en cinq parties : la présentation du responsable du projet (association entreprise…) la présentation du projet  le public visé et les moyens de promotion qui seront utilisés le budget de l’opération (sous forme de tableau) les raisons pour une entreprise d’apporter son soutien financier et les contreparties offertes Quel contenu fournir, quels arguments donner ? A présent, il vous faut rédiger le plus précisément possible (mais sans non plus entrer dans des détails infinis) chaque partie. Il ne faut pas que ce soit trop court, mais il ne faut pas non plus que ce soit trop long ! En bref, il faut de l’efficace et du percutant. Présentation de l’entreprise Pour présenter votre entreprise, voici quelques éléments à ne pas oublier : sa date de création, le nom des fondateurs et des dirigeants, son ambition, les moyens qu’elle utilise pour y parvenir, etc. présentation du projet Concernant le projet, c’est dans cette partie...