Lettre à la Fabie de 16 ans

L’envie d’écrire cette lettre m’a été inspirée par ma copine Morgane et par d’autres auteurs talentueuses (ici, là, là et celui-ci aussi ; bah oui, je n’ai trouvé que des filles, à croire que ça n’intéresse pas les garçons ?…). Ce courrier va me faire remonter 23 ans en arrière… aïe ! ça fait mal !! très mal même ! Allez, terminé les palabres, je me lance ! Coucou Fabie, Je t’écris de 2013, où je vais bientôt avoir 39 ans. Ouais, je sais, c’est vieux. Mais tu verras qu’en fait, non. Toi, tu es en première et tu es bien contente d’avoir enfin quitté ce sale collège pourri. Tu sais quoi ? Il sera rasé dans les années 2000 et il n’en restera plus rien. Bon débarras non ?! Dans un an, tu vas découvrir que tu es myope. Surtout, je dis bien SURTOUT, n’accepte pas les lunettes que ce c.. d’opticien te proposera, elles ne te vont pas du tout (mais personne ne te le dira). Pareil, même si tu adores Maman, ne la laisse plus te couper les cheveux s’il te plaît ! Le carré, ça ne te va pas, je te le dis direct. Résultat, t’as une tronche de cake sur ta photo du permis de conduire (que t’auras du premier coup, au passage, hé hé ! bien joué gamine !) et tu la montres à tes copains pour les faire marrer. Je sais que tu ne supportes plus d’être enfermée dans ces salles de classe toute la journée. Tu regardes par la fenêtre et tu envies les passants. Tu regardes les minutes, voire les secondes,...

Si tu ne viens pas à la prospection, la prospection viendra à toi

J’avais réussi à y échapper depuis la création d’Efficastyl il y a un peu plus d’un an et demi, mais je ne peux plus y couper désormais : il FAUT que je me consacre à la prospection. C’est un mot qui fait peur à beaucoup d’entrepreneurs, parce que cela implique parfois (souvent ?) d’aller contre sa nature, de se faire violence. Il faut partir à la rencontre des autres, ces inconnus, et réussir à leur vendre services ou produits. Et ça, quand on n’a pas suivi une formation commerciale, c’est tout sauf évident ! Après le référencement… la prospection ! Jusqu’à présent, mes clients sont arrivés jusqu’à moi grâce à mon site Internet ou aux Pages jaunes. J’avais suivi une formation sur le référencement et m’étais attachée à en appliquer les principes les plus importants. Et ça a assez bien payé, je suis plutôt bien placée sur certains mots clés stratégiques… Mais c’est un travail de longue haleine. Et ça ne suffit pas ! En réfléchissant à l’avenir que je voulais donner à Efficastyl, j’ai compris qu’il me fallait absolument développer mon réseau local. Ne pas pas mettre tous ses œufs dans le même panier comme on dit. Efficastyl est dans la place ! C’est ce qui m’a amenée à suivre la formation Parcours Réussite proposée par la CCI de Gien. Et un pas en avant en entraînant un autre, je commence à définir ma stratégie pour travailler avec les entreprises du Loiret. Mais le champ d’action est tellement vaste que l’on peut s’y perdre si on ne choisit une direction bien précise. C’est vrai, en tant que rédactrice...