La lettre

Je ne sais pas à qui j’écris cette lettre, mais je l’écris. Après tout, peu importe le destinataire. Seul le chemin compte. Vous serez peut-être surpris par cette missive. Vous ne l’attendiez pas. Moi non plus à vrai dire. Enfin, je ne m’attendais pas à l’écrire plutôt. Alors pourquoi ? Je ne le sais pas moi-même. Toujours est-il que je suis là, devant mon écran d’ordinateur, et que mes doigts dansent sur le clavier, à la recherche des lettres qui formeront les mots que je vous adresse. Que dire ? Je ne le sais pas ! Mais pourquoi cette lettre alors, vous agacez-vous ! Eh bien lisez la jusqu’au bout, et vous le découvrirez ! Pourquoi toujours s’impatienter au lieu de suivre tranquillement le flot des phrases ? Les souvenirs remontent à la surface, d’abord lentement, puis dans un courant de plus en plus tumultueux. C’était vous, c’était moi, il y a longtemps, très longtemps… Une autre vie ? Je vous connaissais sans jamais vous avoir rencontré, je vous imaginais. Vous étiez loin, très loin, mais  je savais que, chaque année, notre rendez-vous se renouvellerait. La magie qui vous entourait me fascinait, me faisait rêver, me transportait… Et puis, vous vous êtes éloigné. Ou est-ce moi ? Quoi qu’il en soit, vous avez peu à peu disparu de mon univers, vous êtes devenu un être lointain, qui m’indifférait ou m’agaçait, selon mes humeurs. Et puis vous revoilà. Vous n’avez pas changé. Moi si ! Vous êtes revenu dans ma vie et vous avez apporté avec vous tous mes souvenirs d’enfance. De jolis souvenirs qui étaient rangés au fond de ma...

Faire relire sa thèse (par un écrivain public), c’est vital !

Que vous soyez étudiant ou déjà engagé dans la vie professionnelle, il vous sera sans doute demandé un jour ou l’autre de produire un mémoire ou une thèse pour parachever votre cursus. Imaginez la catastrophe si ce document ruine tout votre parcours parce qu’il a été mal conçu, que sa syntaxe est douteuse ou qu’il comporte un nombre incalculable de fautes d’orthographe… Vous voulez éviter cela, n’est-ce pas ? Alors faites-vous relire ! La relecture d’une thèse ou d’un mémoire est une étape indispensable dans le processus de fabrication de votre document. J’ai bien dit indispensable, pas facultative ! Beaucoup d’étudiants croient en effet malheureusement pouvoir se passer de cette phase, pour aller plus vite, ou parce qu’ils sous-estiment l’importance de la syntaxe dans l’appréciation du jury. Or ils se trompent ! Quel que soit le sujet abordé, aussi éloigné soit-il des matières littéraires, vous n’y couperez pas : votre texte doit être impeccable, fluide, cohérent. D’ailleurs, ne dit-on pas que « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement » ? A qui confier la relecture de votre thèse ? Si vous êtes arrivé sur ce blog, vous vous doutez un peu de la réponse qui va suivre (surtout si vous avez prêté attention au titre !) ! Certes, vous pouvez demander à un ami ou à un membre de votre famille de vous aider, et c’est d’ailleurs ce qui arrive assez souvent. Mais êtes-vous sûr qu’il aura détecté toutes les fautes d’orthographe, les erreurs de formulation, les tournures syntaxiques à revoir ? Sans parler de la ponctuation… Eh oui, être correcteur ne s’improvise pas ! C’est comme si vous demandiez...

J’adore les cookies. Et vous ?!

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais j’adore les petits machins sucrés : les pâtisseries, les viennoiseries, les sucreries… bref, tout ce qui fait grossir quoi. Oui, je sais, on est mal barré. Mais ce n’est quand même pas ma faute si toutes ces choses-là sont caloriques hein ! Rédactrice pour un blog de cookies ? Je dis oui ! Je disais donc, depuis l’enfance, depuis toujours, je me délecte de bonbons, je me damnerais pour un macaron Ladurée, je rêve de religieuse au café la nuit, je salive sur un flan nature en passant devant la vitrine d’une boulangerie… Je suis irrécupérable ! Alors quand l’opportunité d’écrire pour un blog de cookies est apparue, vous comprenez bien que j’ai sauté aussitôt sur l’occasion ! Aurélie Le Grand, alias la reine des cookies, a créé Les Cookies de Monttessuy en 2010. Elle a d’abord vendu ses délicieux gâteaux sur Internet, avant d’ouvrir une jolie boutique, rue Didot (Paris 14), en mai 2012. Sentez-vous cette délicieuse odeur de cookies ?! Et pour faire découvrir ses cookies au maximum de monde, Aurélie écume aussi foires et marchés un peu partout en France. C’est le sujet qui a été choisi pour le premier article que j’ai eu le plaisir d’écrire pour son blog : Les Cookies de Monttessuy à l’assaut d’Orléans ! La capitale du Loiret accueillait en effet son traditionnel marché de Noël au parc des expositions. J’ai essayé de faire revivre aux lecteurs du blog l’ambiance de ce marché, de leur faire sentir par écran interposé les effluves des cookies sur le stand… bref, je me...